Le congé jeunesse favorise les activités d’utilité publique et le bénévolat

Cette position est soutenue par les organisations suivantes : Freikirchen.ch; Réseau évangélique suisse (SEA-RES); Eglises Adventistes du Septième Jour; Fondation Armée du Salut Suisse

 

Faits et arguments à l’appui des motions 23.3734 (Schneider Schüttel) et 23.3735 (Riniker) : « Renforcer le congé-jeunesse en le faisant passer d’une à deux semaines ».

 

SITUATION ACTUELLE ET BUTS DES MOTIONS

Selon l’article 329e du CO, tous les employés et apprentis de moins de 30 ans qui s’engagent bénévolement dans des activités de jeunesse au sein d’une organisation dans le domaine culturel, sportif ou social ont droit à cinq jours de congé supplémentaires (non payés) par an.

→ Les motions 23.3734 et 23.3735 souhaitent doubler ce congé-jeunesse pour le porter à deux semaines (10 jours ouvrables). Le Conseil fédéral recommande au Parlement de les accepter.

→ L’engagement bénévole fourni par les jeunes, notamment pour les camps de jeunesse qui durent souvent plus d’une semaine, est souvent effectué pendant leurs vacances.

→ Le congé-jeunesse a été introduit en 1991 suite à une pétition du Conseil suisse des activités de jeunesse (CSAJ). Les présentes motions sont également soutenues par le CSAJ.

 

ACTIVITES CONCERNEES PAR LE CONGE JEUNESSE

– Fonction de direction: Préparer, organiser et réaliser des manifestations pour des groupes, des activités de fin de semaine, des soirées de discussion, des camps et des cours; Diriger un camp, un cours en tant que moniteur J+S.

– Fonction d’encadrement: Assurer la responsabilité de la cuisine d’un camp; Prendre en charge un groupe d’handicapés ou assurer l’animation dans un centre de jeunes, etc.

– Fonction de conseil: Exercer une activité d’expert J+S; Exercer une activité de spécialiste, de formateur, d’instructeur, etc.

– Formation de base et formation continue

(Source: J+S)

 

ARGUMENTS

• Promouvoir le bénévolat : Le bénévolat et le travail volontaire sont des aspects importants de la culture suisse et doivent continuer à être encouragés. 619 millions d’heures (= 1,6 heure par personne et par semaine) de travail bénévole ont été effectuées au total en Suisse en 2020. Le taux de participation est de 41%. (OFS)

On ne saurait surestimer la valeur du bénévolat des jeunes : Il permet de réaliser des activités d’utilité publique dans les domaines du sport, de la culture et du social que l’État ne pourrait guère assumer. Il contribue en outre à la responsabilité et à la cohésion sociales et est également très précieux pour le développement personnel et l’intégration sociale.

Le renforcement du bénévolat est également l’un des deux objectifs de l’Agenda J+S 2025.

• Faire face au manque de bénévoles : L’engagement bénévole fourni par les jeunes, notamment pour les camps de jeunes qui durent parfois plus d’une semaine, doit ainsi souvent être effectué pendant leurs vacances.

Malheureusement, il est de plus en plus difficile de trouver des personnes dirigeantes, encadrantes ou des accompagnateurs qui s’engagent gratuitement dans le cadre d’activités de jeunesse extrascolaires au sein d’une organisation culturelle ou sociale jusqu’à l’âge de 30 ans.

• Développer des compétences : Le congé-jeunesse permet aux jeunes de développer des compétences personnelles, sociales, stratégiques et méthodologiques. Celles-ci sont à la fois déterminantes pour leur vie future en général et constituent une grande valeur ajoutée pour leurs activités professionnelles.

• Ne pas désavantager les jeunes qui travaillent : Le congé-jeunesse permet d’offrir aux jeunes qui travaillent des possibilités comparables à celles de leurs camarades qui suivent encore une formation scolaire supérieure.

 

→ Pour ces raisons, nous recommandons au Parlement d’accepter les motions 23.3734 et 23.3735.

Autres thématiques

Que proposent les partis politiques? Analyse des programmes

·
Actualités
Prise de position

Le congé jeunesse favorise les activités d’utilité publique et le bénévolat

·
Prise de position
Prise de position

Des couples en bonne santé, pour une société en bonne santé

·
Prise de position